L’écosystème d'un terrarium végétal fermé

Un terrarium végétal fermé, également appelé terrarium humide ou terrarium tropical, est un bocal fermé composé d’une ou plusieurs petites plantes. A l’inverse des terrariums ouverts qui, reproduisant un environnement plutôt aride, sont à privilégier pour une composition de succulentes ou cactus.

L’écosystème d'un terrarium végétal fermé

Non il n’y a pas de lézard dans un terrarium végétal, ce n’est pas un vivarium !

Un terrarium végétal fermé permet de reproduire un environnement tropical, c’est-à-dire tempéré voire chaud, et surtout humide. Il n’y aura donc besoin que de très peu d’arrosage grâce à un élément clé : la lumière qui permet de reproduire le cycle de l’eau et la photosynthèse à l’instar de la nature.


Faisons un petit cours de rattrapage de science nat’

Le cycle de l’eau dans un terrarium :

Le verre du bocal absorbe la lumière du soleil, la température intérieure monte, ce qui fait transpirer la plante.
L'eau évapotranspirée se condense sur les parois, plus froides du terrarium et va se transformer en petites gouttelettes d'eau que le sol va absorber. Ensuite, les racines des plantes absorbent l'eau, et le cycle de l'eau se met en place.

La photosynthèse (version simplifiée)

La lumière permet également à la plante de réaliser sa photosynthèse en puisant l'eau via la terre et les racines en captant le gaz carbonique et produit les éléments dont elle a besoin pour vivre, comme notamment l’oxygène.
La condensation permet donc d'irriguer naturellement la plante à l'infini.

L’hygrométrie

L’hygrométrie correspond au taux d’humidité. Dans un terrarium fermé, le taux d’humidité atmosphérique demeure toujours très élevé: il peut avoisiner 100%. Comparez cela à l’humidité relative dans une maison normale qui peut atteindre 30% maximum. En Sachant que la plupart des plantes d’intérieures préfèrent une humidité de 70% et plus, un terrarium fermé leur paraît être un paradis comparé aux conditions à l’extérieur du contenant.

Laisser un commentaire