Comment entretenir un terrarium ?

Un terrarium fermé, n’a certes pas besoin de beaucoup d’entretien et d’arrosage, en revanche, il y a besoin de beaucoup d’attention et de vigilance, surtout les premières semaines

L’humidité : un peu, beaucoup, à la folie ou pas du tout ?

En re-créant un environnement humide, le terrarium tropical permet aux plantes de s’alimenter toutes seules.
En revanche, bien que l’humidité présente sur les parois soit nécessaire pour le bon fonctionnement de l’écosystème du terrarium, une trop importante quantité de buée et donc un taux d’humidité trop élevé peut nuire à vos petites plantes.
Ainsi, lorsque vous le ramenez chez vous, laissez-le à l’air libre sans le fermer pendant 48 heures. Ce laps de temps lui permettra de s’adapter à son nouvel environnement. Ensuite, refermez-le et surveillez-les jours d’après. S’il y a beaucoup d’humidité sur les parois de votre terrarium, c’est-à-dire de grosses gouttes d’eau et des plantes peu visibles, ouvrez-le environ 1 heure afin de le laisser s’aérer. La stagnation d’air humide est propice au développement de moisissures et de bactéries.
Renouvelez l’opération autant de fois que nécessaire.
Le terrarium tropical peut mettre donc plusieurs semaines avant de régulier son hygrométrie et se stabiliser.  

Entretien de vos plantes pour terrarium

Nous utilisons des plantes qui ont une croissance très lente. De plus, enfermées dans un bocal, elles vont grandir moins vites qu’en environnement extérieur mais vont tout de même s’épanouir et se développer. Il ne faudra donc pas hésiter à couper les feuilles qui touchent la paroi de votre bocal au niveau des embranchements afin d’éviter toute moisissure. Pensez également à retirer régulièrement les feuilles et tiges mortes. D’autre part, afin que la croissance de vos petites plantes reste lente, l’engrais n’est pas obligatoire. Enfin, si au bout de quelques temps, vous sentez que votre plante a besoin de plus d’espace, n’hésitez pas à utiliser un bocal plus grand et suivre notre tutoriel pour refaire votre terrarium vous-même

Comment arroser un terrarium ?

L’arrosage doit se faire avec parcimonie : vaporisez de quelques jets seulement ou utilisez une cuillère à soupe ou même vos mains, mais évitez l’arrosoir ou le robinet d’eau directement.
D’autre part, si votre eau du robinet est trop calcaire, il vaut mieux utiliser de l’eau minérale.
L’arrosage se fait environ deux fois par an, il s’agit là d’une moyenne car cela se fait surtout en fonction de l’état ambiant de votre terrarium. Il faut avoir l’œil ! Regardez l'évolution de votre mousse, si elle jaunit, c'est qu'elle a besoin d'eau. Touchez avec votre doigt la terre, est-elle mouillée ou sèche ?

Quel emplacement pour mon terrarium ?

Votre petit jardin sous verre supporte très bien une lumière indirecte tout au long de l’année.
Mais si vous avez la possibilité, déplacez-le l’hiver afin qu’il soit en exposition direct, en revanche, n’oubliez pas de le changer de place en été, la lumière directe étant plus forte, elle pourrait brûler les plantes.
En terme de température, il n’est pas très exigeant car peut vivre entre 15 et 25° degrés.
Si vous avez toutefois des doutes, ou la moindre question, n’hésitez pas à nous contacter.