Nos conseils pour réussir l'arrosage de vos plantes d'intérieur - Guide pour les débutants

Nos conseils pour réussir l'arrosage de vos plantes d'intérieur - Guide pour les débutants

Il n’y a pas de formule magique pour l’arrosage, mais à présent il y a notre super guide. Suivez pas à pas nos conseils pour enfin comprendre vos plantes d'intérieur et satisfaire au mieux leurs petites soifs :)
Pour commencer nous vous demandons d’oublier tout ce que vous savez ou pensez connaître. L’arrosage n’est pas quelque chose que vous pouvez effectuer sur une fréquence exacte, arroser tous les dimanches est possible, mais respecter les besoins de vos plantes est optimal. 
Surtout ne prenez pas peur : une fois que vous aurez l’habitude vous le ferez tout seul et n’y penserez même plus (nous en parlons d’expérience!)


Voici tous les éléments et conseils à prendre en compte :

Le genre et l’espèce de votre plante est à prendre en compte pour l'arrosage

    Certaines plantes n’ont besoin que de très peu d’eau (cactées, plantes grasses), d’autres nécessitent d’être arrosées que lorsque le substrat est sec, d’autres encore préfèrent évoluer dans un sol humide. 
    •  La taille de la plante
      Naturellement il faudra plus d’eau pour que votre grande plante puisse en absorber suffisamment pour toutes ses cellules.
      • La nature du substrat
      Chaque substrat possède un taux d’absorption différent, en fonction de sa composition.
      •  L’environnement
      L’exposition, le taux d’humidité, influent sur la fréquence d’arrosage.
      • La saison

      En hiver certains végétaux prennent un repos végétatif, on lève alors la main sur l’arrosage car la plante diminue ses besoins.

      Quels sont les signes, quand faut-il arroser une plante d'intérieur ? 

      Restez à l’écoute de votre plante, souvent elle vous montrera qu’elle a besoin de votre main verte :) Qu’il s’agisse d’être rempotée, déplacée, nourrie ou arrosée, votre plante montrera des signes, à vous d’être à son écoute et de les interpréter correctement. Pour cela nous avons quelques conseils à vous donner.
      N’arrosez pas votre plante si elle n’a pas soif. C’est ce qui peut se produire si vous planifiez vos arrosages. 
      Quelques signes de soif : 
      • Le pot est très léger, la motte se décolle du pot
      • Les feuilles sont tombantes, pointent vers le sol ou s’enroulent sur elles-mêmes
      • Les feuilles et tiges sont molles, ratatinées, flétries
      Etre à l’écoute de vos plantes : On peut dire qu’il existe quatre besoins en eau différents. Pour vous donner un aperçu, nous allons y lister certaines de nos plantes et donner une fréquence d’arrosage indicative.

      A quelle fréquence faut-il arroser vos plantes d'intérieur ? 

      Arrosage ponctuel (Cactées, plantes grasses et dîtes chameau)
      1x par mois voire tous les 2 mois en hiver

      Exemples de plantes : 
      • Cactus
      • Euphorbe
      • Sansevieria
      Arrosage modéré (laisser sécher le terreau entièrement)
      Exemples de plantes : 
      • Ceropegia woodii
      • Zamioculcas zamiifolia
      • Peperomia
      • Pothos (peut être arrosé dès que le terreau sèche en surface)
      • Ficus lyrata, elastica
      • Pilea peperomioides
      • Philodendrons
      • Anthurium clarinervium
      Arrosage fréquent (laisser sécher le terreau en surface jusqu’à deux ou trois centimètres maximum  entre deux arrosages )
      Exemples de plantes : 
      • Dieffenbacchia
      • Palmier Areca
      • Alocasia 
      • Bégonia (dépend des espèces!)
      Motte humide (le terreau ne doit pas sécher entre deux arrosage, ou très légèrement)
      Exemples de plantes : 
      • Calathéas
      • Marantas
      • Chamaedorea, fittonia ...
      • Fougères (asparagus, boston, phlébodium etc.)
      Il y a aussi le papyrus et l’herbe à chat qui aiment avoir les pieds dans l’eau :)

        Ainsi on se rend compte que les plantes n’ont pas besoin d’attendre d’être arrosées à intervalle précise, mais plutôt lorsqu’il en est temps. C’est à nous de nous adapter à leur rythme, et rarement le contraire. :) 
        En cas de doute ou de non identification de la plante attendez qu’elle vous fasse signe pour l’arroser, puis observez la fréquence et prenez un jour d’avance sur elle. 

        Nos conseils pour des plantes d'intérieur en bonne santé 

        1.Le pot
        Tout végétal doit être planté dans un pot troué, afin que l’eau puisse être drainée. Vous pouvez ensuite placer ce pot dans un cache pot, qui lui ne sera pas troué. Vous devez alors veiller à sortir la plante du cache pot pour l’arroser afin qu’elle ne risque pas de baigner dans un possible excès d’eau stagnant au fond du cache pot. Il en est de même pour la coupelle utilisée avec un pot troué, elle doit être vidée dans les dix minutes suivant l’arrosage. 
        Le risque est que les racines de vos plantes pourrissent et meurent (deviennent brunes, cassantes), cela peut être fatal à votre pousse. 
        Les pots en terre cuite sont beaux, abordables, pratiques, mais peuvent ne pas correspondre à certaines plantes, ou entraver l’entretien que vous allez lui apporter. En effet, ils absorbent l’humidité de la terre, cet effet est observable lorsque vous arrosez une plante dans un de ces pots : vous allez voir le niveau de l’eau s’élever le long du pot et le brunir. De par cette faculté, il est déconseillé d’y planter des végétaux à besoins élevés en eau et humidité, il faudra préférer opter pour un pot en céramique, en plastique ou un cache pot. 


        2. Le substrat
        Ce que nous appelons substrat est “la terre”, ou un autre élément ou ensemble d’éléments naturels possédant des minéraux. L’objectif avec nos petites plantes d’intérieur est de recréer au mieux l’habitat naturel de nos plantes, et de leur composer un substrat où elles se plairont, pourront fixer et croître leurs racines et absorberont ce dont elles ont besoin. 
        Leur substrat aura une fonction drainante, il ne doit pas rester gorgé d’eau pendant des heures ou ne pas entraver le bon écoulement de l’excès d’eau hors du pot. Notre prochain guide concernera cela, restez connectés. :)
        3. L’environnement
        Dans l’optique de recréer l’habitat d’une plante pour respecter au mieux ses besoins, il est important de prendre en compte plusieurs éléments. 
        L’exposition

            • Le végétal a besoin d’être au soleil.
            • Le végétal a besoin d’une luminosité élevée sans être en plein soleil.
            • Le végétal a besoin de lumière tamisée, apprécie l'ombre.

        Souvent cela correspond au besoin en eau, mais on ne peut pas en faire une généralité. Cependant le terreau va sécher plus rapidement au soleil qu’à l’ombre, n’oublions pas de vérifier plus régulièrement sa plante. 


        4. Le taux d’humidité
        Les plantes ont toutes besoin d’une hygrométrie, teneur en humidité de l’air ou pourcentage de vapeur d’eau dans l’air, particulière à ses besoins. 

        • Plantes tropicales : taux hygrométrique entre 80% et 100% 
        • Plantes grasses et cactus ne nécessitent pas trop d’humidité.

        En intérieur l’air est sec et peut subir de grandes variations. Veillez en hiver à éloigner vos plantes du chauffage et éventuellement poser un bol d’eau dessus afin de diffuser un peu d’humidité. Si vous avez un chauffage au sol, il y a de fortes chances qu’il vous soit difficile de maintenir des plantes tropicales en vie. Essayez cependant de les placer en hauteur. 


        5.Température
        La plupart des plantes d’intérieur apprécient nos températures modérées, et il devra en être de même pour l’eau avec laquelle elles sont arrosées. Privilégier une eau à température ambiante, légèrement tiède en hiver pour les arroser.


        6.Composition de l’eau
        Certaines plantes comme nos amies les calathéas et les marantas n’apprécieront pas beaucoup l’eau du robinet, trop forte en calcaire pour leurs besoins. Elles le montrent en laissant les bords de leurs feuilles jaunir et sécher. Pour éviter cela il faudra privilégier l’eau de pluie, déminéralisée pour les arroser et les brumiser.


        7.Brumiser
        L’eau ne font pas que récolter l’eau à leurs pieds dans leur état naturel. Certaines se développent spécifiquement pour mieux capter l’humidité de l’air. Le mieux pour soutenir nos plantes qui ont ce besoin là est d’investir dans un humidificateur d’air, car brumiser ne sera bénéfique qu’à l’instant où l’eau est vaporisée. Cependant cette action les aident aussi à nettoyer leurs feuilles et ainsi améliorer leur photosynthèse.


        8.Le placement
        Nous parlions quelques lignes plus haut de placer votre plante en hauteur. Il faut cependant ne pas oublier que l’air y est souvent plus sec, et que la chaleur monte. Pensez à vérifier l’humidité de la terre plus souvent si c’est le cas :). L’inverse se produit pour une plante placée au sol, dans une ombre, arrosez là moins souvent car elle prendra plus de temps pour sécher.


        9.Méthode d’arrosage
        Sauf contre indications la méthode universelle est : 

        • utiliser une arrosoir à long bec et verser l’eau au pied de la plante 
        • verser l’eau lentement
        • humidifier toute la surface du pot
        • arroser jusqu’à ce que l’eau ressorte par le fond du pot
        • vous pouvez laisser votre pot quelques minutes afin qu’il absorbe bien l’eau si le terreau était bien sec, il sera sûrement encore léger.
        Pour les plantes qui sont rarement arrosées, il est possible de les baigner, en les plaçant dans un bac d’eau 5 à 10 minutes, car le substrat aura besoin d’un peu de temps pour s’humidifier correctement.
        Il faut noter que certaines plantes ne voudront pas que leurs feuilles soient humidifiées par l’arrosage (comme le Streptocarpus Pretty Turtle), il faudra y faire attention, tandis que d’autres apprécieront même être mises sous la douche (comme le Ficus Lyrata )
        Pour finir, ne laissez jamais votre plante les pieds dans l’eau. C’est la 1ère cause de mort chez les plantes d’intérieur … Aidez-les à aller mieux, sortez votre plante de son cache pot pour l’arroser, ou pensez à vider le fond du pot. N’oubliez pas votre petite pousse dans sa coupelle pendant des heures après l’avoir aspergée sur un coup de tête. Vous pouvez garder vos plantes en vie, nous comptons sur vous. :) Avec ce guide, et les indications d’entretien données pour chaque plante sur notre site, vous n’avez plus aucune excuse! 

        Laissez un commentaire

        Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés